Ca y est, l’heure du premier bain a sonné ! Enfin. On avait décidé de pique-niquer. Donc, la veille, Emilie a préparé un délicieux taboulé et une quiche aux légumes onctueuse.


 

Avant de partir à l'assaut de la Citadelle, on a dévoré un énorme plat de pâtes à la sauce tomates, préparé à la hâte. On s'est régalé et très vite, on a tout débarrassé. On a fermé le GEM, dévalé les escaliers, traversé la place du marché. Les clients attablés nous ont vu défiler en rangs serrés. C'est vrai qu'on était un peu pressés de retrouver notre rendez-vous musical de l'été. On a contourné le vieux port, grimpé tous les escaliers, dépassé le jardin Romieu, longé les hauts remparts, on est passés sous la porte et finalement, on s'est faufilés dans les ruelles jusqu'à la place l'église. Sainte Marie.

 

 


 

Tout avait pourtant bien commencé. Dans l'après-midi, on a décidé, en petit comité d'organiser une sortie nocturne en autonomie. Entre filles. À quatre.

 

 


 

L'année dernière déjà nous avions adoré ce petit coin de fraîcheur, sous les grands arbres, au bord de la rivière. Par cette belle journée de début juillet, nous avons donc décidé d'y retourner.  Pendant l'année, les propriétaires des lieux, soucieux d'offrir à leur clientèle un cadre paisible et accueillant, travaillent en secret. Et comme nous le savons, nous avions hâte de découvrir les nouveautés.


 

Cette fois ci, l’été et la chaleur sont bien là. La température de l’eau de mer est montée de plusieurs degrés. Plus besoin de combinaison. Nous étions nombreux ce jour là à la plage de Farinole. Emilie, Stéphane, Céline, Marie, la sœur d’Emilie et ses petites cousines retrouvées sur le sable.


 

Ce jour là, le temps nous a joué des tours. Nous devions nous retrouver à Cap Sud pour avoir de l'ombre mais avec le ciel chargé, la pluie était plus à craindre que le soleil. Nous avons donc pris la destination opposée.


 

Le Vendredi soir le GEM ferme ses portes à 21h. Nous avons donc le temps donc le temps de partager un dîner.


 

Gislaine a donné rendez vous aux membres du GEM Bastia un atelier expression corporelle.


C'est en ligne...

 

 

 

 

 

 

 


Voilà !!!
On l' a fait et c'est en ligne...

 

 

 

 

 

 


A l'occasion de la Semaine de la Santé mentale, vernissage de leur exposition

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi, pour notre plus grand plaisir, Robert a animé le premier atelier de théâtre. Cela faisait déjà longtemps que l'on en parlait sans réussir à le mettre en place. Les résolutions de 2016 nous ont donné des ailes. Et nous voilà ! Enfin, pas tous, il ne faut pas rêver non plus. Toutefois, beaucoup d'entre nous veulent s'y essayer. Au moins une fois, pour voir ce que ça fait de jouer la comédie. Ah, oui, parce que pour nous, ce sera forcément des comédies. Les tragédies, c'est bon, on a donné.

 

Les initiés reconnaîtront dans ce titre certaines des postures du yoga.

Et oui, ça y est ! À quelques semaines de la SISM (Semaine d'Information sur la Santé Mentale), ça tombe pile poil ! Parce que cette année, le thème est en lien avec le sport. Et nous, le sport, il faut bien avouer que ce n'est pas nécessairement l'activité qui nous motive le plus... Comment mettre de l'énergie dans le sport, alors que justement, elle nous fait défaut cette fameuse énergie à chaque minute de la journée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nouveauté au GEM, c'est l'art-thérapie !
Déjà, nous vous avions parlé de notre envie de nous remettre à nos pinceaux.

Et oui, rappelez-vous, mars 2013, dans le cadre de la SISM, nous avions exposé nos peintures et autres créations à la galerie Gour-Beneforti à Bastia.

Loin de nous être monté à la tête, le succès que nous avions eu, nous a donné envie ! Et oui, "ENVIE" c'est bien le mot. Car il est vrai que pour nous, s'il y a bien un truc qui peut nous faire défaut - entre autre - c'est l'envie.
"Ah, j'ai pas envie de me lever ! Pas envie de manger ! Pas envie de travailler, de sortir, de parler..."

 

Dans les GEM, le mot "bar" est parfois tabou tant il peut être source de déboires pour certains. Chez nous, on a décidé de le mettre à l'honneur ! Il est même la nouveauté de cette fin d'année. Mais avant que chacun puisse consommer sans modération, il faut mettre en place certains réflexes qui ne sont pas du goût de tous. Et pourtant...

 

 La quoi ? Ben oui, la doudoutherapie. Très prisée par les enfants, cette thérapie est également l'apanage des grands... en toute discrétion.

Au GEM, nous avons une petite fée. Oui, oui, une vraie. La preuve ? Elle travaille à "L'Atelier des fées" de l'association ISATIS ! La spécialité de cet atelier est de remettre à neuf jouets et matériel de puériculture. Le tout est offert par de généreux parents, ravis de débarrasser leurs appartements avant de les remplir de nouveaux jouets et autres appareils encombrants, parfois peu utiles et surtout peu utilisés. Une fois reconditionnés, ils sont revendus pour une somme modique à de nouveaux parents beaucoup moins aisés que les premiers. Ainsi va la vie des petits consommateurs que nous sommes tous, avec ou sans moyens.